Accueil   Celibataires, les réponses à vos questions - Le celibat, une vocation ?
 
 
rubrique personnes seules
 
contact
COUPLES ET LUMIERE
18 côte Saint Martin
64800 Nay
Mail : contact@anne-joachim.org


newsletter
Votre Mail :
Inscription  
Désinscription

identification adhérents
Visiteur non identifié
 


 
Celibataires, les réponses à vos questions - 
               Le celibat, une vocation ?

Celibataires, les réponses à vos questions - Le celibat, une vocation ? Celibataires, les réponses à vos questions - Le celibat, une vocation ?

Lors d'une rencontre avec des célibataires, bien des questions nous ont été posées.
Les premières questions, ci-dessous, en font partie.

La mission du célibataire aujourd'hui.

Le célibat peut-il être un appel ?


Le célibat peut-il être un appel ? A la question posée telle quelle, la réponse est non, car Dieu n'appelle pas un "état" mais une personne, quel que soit son état. Il m'appelle moi, quel que soit le lieu, l'espace, le temps, mon état, mon travail ... ma situation ...dans laquelle je me trouve.

Ne vaudrait-il pas mieux se poser la question: " Dieu m'appelle-t-il ? "

Pour mieux comprendre nous vous proposons de lire ce feuillet : Le célibat est-il un appel ?



Le célibat est-il une vocation ?


Le célibat est-il une vocation ? A première vue non ! Notre vocation est une réponse à un appel de Dieu. La vocation est l’appel que Dieu fait entendre à l’homme qu’il s’est choisi et qu’il destine à une œuvre particulière dans son dessein de salut et dans la destinée de son peuple.
C’est un appel profond de l’individu qui bouleverse son existence jusqu’au plus profond de lui-même, jusque dans son cœur faisant de lui un autre homme. Toute personne est appelée; toute personne peut répondre à cet appel d'une manière toute personnelle et cela n'impose pas un état de vie particulier. Chaque personne y répondra selon l'état qui est le sien : laïc, prêtre, consacré.

Ne vaudrait-il pas mieux se poser la question : " Dieu m'a appelé! Comment y répondre ? "

Pour mieux comprendre nous vous proposons de lire ce feuillet : Le célibat est-il une vocation ?



Le célibat est-il un état de vie ?


Le célibat  est-il un état de vie ? Parler d’état de vie, c’est parler d’un choix pour la vie. Rares sont les personnes qui choisissent délibérément de rester célibataires pour la vie.

Le célibat est à considérer comme une étape dans la vie. Une étape plus ou moins longue qui peut même devenir toute une vie, mais une étape qui va permettre au Christ de révéler son visage d’une manière privilégiée.
Tout comme les personnages de l’Ancien Testament sont une préfiguration du Christ : chacun de nous, aujourd’hui, selon l’état dans lequel il est (momentanément ou définitivement), va manifester un visage du Christ.

Pour mieux comprendre nous vous proposons de lire ce feuillet : Le célibat est-il un état de vie ?



Y-a-t’il une mission spécifique au célibataire ?


Y-a-t'il une mission spécifique au célibataire ?
Chaque état est révélateur d'un visage du Christ. Celui de célibat l'est donc lui aussi.

Pour mieux comprendre nous vous proposons de lire ce feuillet : Mission spécifique du célibataire



Celibataires, les réponses à vos questions - Le celibat ?


questions : Le celibat ?

Quand on est chrétien, en dehors de la prêtrise est-on obligé de se marier ?


Autrement dit, pour vous, il n'y a que deux états de vie possible pour un homme : le sacerdoce et le mariage. Il est vrai que cet état de vie corresponde à un appel donc à une vocation. Le raisonnement peut sembler juste, Oui, mais...



questions : Trahir Dieu ?

Trahir Dieu ?

Pour moi la vocation au top était la vocation religieuse, certains saints le disent, st Paul aussi. Le problème est le suivant : lorsque l'on se rend compte que ce n'est pas fait pour soi, on a l'impression de "trahir" Dieu parce qu'on n'y est pas arrivé, ou que Dieu nous a rejetés, et on a du mal à choisir le mariage.



questions : Un refus de ce que Dieu attend de moi ?

Un refus de ce que Dieu attend de moi ?

Plus jeune je ne pensais qu’à être religieuse. Aujourd’hui, je suis célibataire et j’aspire au mariage. N’est-ce pas là un refus de ce que Dieu attend de moi ? Est-ce que je ne suis pas entrain de repousser son amour ?